Quel télescope choisir pour un enfant ?

Dessin observation du ciel nocturne - monochrome

Dessin ciel nocturne
Illustration – Copyright @ Sylvain Rivaud

Le ciel est une source d’émerveillement pour tous les êtres humains, mais plus particulièrement pour les enfants. Objet de rêve, l’espace par sa richesse, infinité, inaccessibilité pousse à la curiosité dès le plus jeune âge.  Et comme le matériel astronomique est devenu très accessible, nous sommes de plus en plus consultés lors de l’achat d’un instrument pour un enfant

Il faut cependant veiller à respecter quelques conseils et règles supplémentaires par rapport aux choix d’un instrument pour un adulte. En effet, la pratique de l’astronomie, la nuit par définition, au milieu d’étoiles se ressemblant toutes, à priori, implique la présence d’un adulte accompagnant. L’utilisation même de l’instrument force à attendre l’adolescence pour acquérir une certaine autonomie.

Conseils par tranche d’âge :

Pour les enfants âgés de moins de 10 ans :

Nous vous invitons à partir plutôt sur une petite paire de jumelles, un séjour dans un centre d’astronomie, une visite au planétarium plutôt que directement sur l’achat d’un instrument. En effet c’est l’adulte accompagnant qui va au final surtout utiliser l’instrument en raison des 2 complexités indiquées précédemment : difficulté de se repérer la nuit sur le ciel et l’utilisation « technique » de l’instrument. Cependant pour les plus enthousiastes ou impatients de découvrir le ciel, la fameuse lunette 70/700 est un beau cadeau par sa polyvalence. Utilisation aussi de jour (observation des paysages, animaux, monuments architecturaux).

Entre 10 et 13/14 ans :

Un petit instrument d’initiation (à partir de 60/70mm) permettra de découvrir les objets les plus facilement observables du ciel (Jupiter, Saturne et la Lune). Toujours avec un accompagnant pour éviter le découragement en cas de difficultés. Si l’instrument atteint les 130mm de diamètre il est possible de commencer à découvrir le ciel profond (nébuleuses, amas d’étoiles et galaxies les plus brillantes).

Lunette Sky-Watcher 70mm sur monture azimutale AZ2
Lunette astronomique Sky-Watcher 70/900 sur monture équatoriale EQ1
Télescope Dobson Sky-Watcher 130 FlexTube Heritage
Photo : Lunette Sky-Watcher azimutale 70/700 sur AZ2Photo : Lunette Sky-Watcher azimutale 70/900 sur EQ1Photo : Télescope Sky-Watcher Dobson 130mm

Concernant cette dernière catégorie, il est important de noter que l’observation ne réside pas seulement dans la vision (capacité de voir un objet) mais aussi dans le traitement qu’en fait notre cerveau. Or le traitement de l’information passe avant tout par la connaissance, culture (loin d’être qu’une question d’intelligence).

C’est pour cela qu’il est difficile pour un enfant d’appréhender l’observation des galaxies (regroupement de gaz et étoiles + distances très lointaines) et nébuleuses (amas de gaz) car ces notions s’apprennent au collège à partir des cours de Science et Vie de la Terre. L’émerveillement est ainsi plus facile à obtenir sur la brillante Jupiter dotée de bandes nuageuses distinctives, accompagnés de ses satellites ou Saturne entourée de ses fascinants anneaux.

Photo : Jupiter
Copyright @ Patrick Antoine
Photo : Saturne
Copyright @ Patrick Antoine
Photo : Quartier Lunaire
Copyright @ Chrystel Rochas

Cependant les objets le plus brillants, distinctifs et jolis pourront être appréhendés tels la Grande Nébuleuse d ’Orion (M42), la Galaxie d’Andromède (M31) ou le Double Amas de Persée.

Au-delà de 14 ans :

L’observation du ciel profond et l’autonomie ouvrent beaucoup de possibilités. L’adolescent dispose en effet d’un bagage scientifique plus important, d’une persévérance plus grande face à la difficulté, et d’une meilleure dextérité et sens de l’orientation. Il est alors capable à l’aide de livres, magazines, accès à un club d’astronomie d’appréhender seul la pratique de l’observation astronomique (même si le partage avec un parent sera toujours un plus).

Le ciel profond sera une grande source d’émerveillement… à la fois en cherchant l’objet qu’il désire observer et en le contemplant. Pour ce faire un instrument de minimum 130mm de diamètre est conseillé. Idéalement un 200mm serait parfait à la fois pour voir en nombre et en qualité les nébuleuses, galaxies et amas qui nous entourent. De plus il pourra conserver le télescope plus longtemps (plusieurs années avant d’avoir l’envie d’en changer).

Une motorisation sur un axe (ascension droite), pour un Newton sur monture équatoriale sera simple à utiliser pour plus de confort d’observation (compensation de la rotation de la Terre sans toucher à l’instrument).

Important : Comme pour l’achat d’un instrument pour adulte il est impératif de lire le mode d’emploi avant toute utilisation. Un télescope ou une lunette étant un instrument optique et mécanique, ce n’est pas un simple jouet. Le réglage du chercheur (petit viseur pour aider à se repérer dans le ciel) est indispensable pour bien s’orienter et gagner en temps et efficacité. N’hésitez pas à nous contacter pour toute aide.

Pour aller plus loin :

Merci de nous laisser un commentaire/avis